La confrérie
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La genèse de la guilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
uruthiel
Princesse elfique
Princesse elfique
avatar

Messages : 658
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 44
Localisation : Vaucluse

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Champion
Level:
95/95  (95/95)

MessageSujet: La genèse de la guilde   Jeu 2 Juin - 10:16

Ce soir là Jymaet était nerveux, ce vieux canasson sentait ceux qui autour de nous, surveillaient nos faits.
Nous étions dans les entrailles d'une nuit aussi claire qu'une journée pâle d'Angmar, je suivais les instructions rigoureuses que l'on m'avait dictées, sans vraiment connaître ce bout de forêt, nous nous enfoncions toujours plus loin dans les bras de ces bois.
Je suis ici dans la froidure de l'hiver piquant le bout de mes doigts, à la suite d'une habile manipulation. En effet quelques jours auparavant, la plus étonnante des personnes a contacté la plus improbable des guerrières... Moi Uruthiel.
Un ambassadeur de Fondcombe maniant les mots comme un papillon virevolte dans les airs, a clairement expliqué les termes d'un accord unilatéral, la voix douce, calme, ferme, il y avait la rigueur de l'autorité et une grande prestance. Chacun de ses mots avaient un sens absolu, chacun d'eux précisément amenaient au but de cette conversation, prenant soins à ce que je comprenne bien toute l'exactitude de ses propos, car de ma réponse, ma vie allait être modifier de manière conséquente.
Et ma foie oui, après un long moment, j'ai saisi l'extrême lourdeur de son propos, et si le biais par lequel cet elfe m'avait approché, était sans commune mesure surprenante, sa proposition le fut encore plus.
Ce diplomate zélé me proposa de rencontrer Arwen secrètement, et si au moment précis où ce dernier me parlait j'avais un choix, et dans le cas d'une réponse positive à sa requête, par la suite je ne l'aurais plus, je devais écouter dame Arwen, acquiescer ou malheureusement trop lourd le secret étant révélé, dans la mort je le garderais.
Je n'ai jamais aimé les nuits de lune claire, la dissimulation y est dure et avec le vacarme d'une armure lourde et d'un cheval aux pas lourds, une escouade d'orques n'aurait pas fait pire. Me voila devant une petite clairière avec un beau chêne à son centre, après un rapide calcul je vis que le point de rencontre nocturne restait a la portée des carreaux ou des flèches d'un arc puissant.
J'avançais au pas jusqu'au chêne, et j'aperçus sa silhouette, près du tronc, au pied de son cheval, elle m'attendait.
Sous sa cape à capuche noire, dans l'obscurité, ses yeux bleus m'observaient. Je descendis de mon fidèle Jymaet, me présentant devant elle, respectueusement je me suis inclinée.

-Mae Govannen Uruthiel

-Mae Govannen Dame Arwen

-Tout d'abord merci d'être présente, j'aimerais être bien sûr que ce que je vais ici vous conter restera dans le plus grand des secrets, et vous comprendrez que je courrais le moins de risques possible quand à la moindre divulgation, et de ce fait je prendrais toutes les mesures en ma possession pour résoudre quelques problèmes que ce soit, ai-je été claire ?

-Oui

-Parfait, donc je puis commencer...

Sachez que je ne peux réellement vous citer le contenu exact de son long monologue, et je resterais le plus évasif possible sur les points les plus délicats. En substance, de plus en plus puissant est le mal du Mordor. Il avance ses pions, sa puissance s'accroît inéluctablement, mais avant tout il fouille...il cherche... il est en quête... plus que tout au monde Sauron désire une chose, une chose si précieuse à ses yeux, une chose pour laquelle il est prêt a tout les sacrifices, toutes les horreurs, toutes les guerres, et nous le savons pertinemment, si tout ce qui est en notre pouvoir n'est pas réalisé... il finira par trouver.

- Comment désirez vous que j'intervienne ?! je ne vois pas à quel dessein vous allez pouvoir m'utiliser ?

-Sachez faire ce que vous avez toujours fait, battez vous ! criez, hurlez la rage, crachez la hargne sur ses soldats, faites leur mal pour qu'il vous voit, qu'il n'entende parler que de vous, qu'il détourne sont regard et que vous soyez sa plus grande des préoccupations.

-Périlleux est ce que vous me demandez, pourquoi devrais-je faire cela ? et pourquoi moi ?

-Uruthiel, nous vous connaissons, peut être mieux que vous même...

J’étais a la fois surprise et interrogative, le travail sur ma surveillance était bien plus complet que ce que j'avais osé imaginer, comment ai-je pu être mystifié de la sorte ?

-Mais que voulez vous dire ?

-Nous connaissons vos tourments, nous savons que votre sommeil s’écourte souvent avec d'horribles cauchemars, nous savons que vous ne connaissez que la guerre, la rage, la haine, vous êtes avide de sang, et vous savez que vous aimez ça...vous vous questionnez, chaque jour votre âme s’alourdit, votre conscience vermoulue vous pèse un peu plus a chaque rosée matinale, vos tracas vous rongent comme la rouille grignote un vieux morceau de métal, et je sais qu'a chaque instant de votre vie vous vous demandez si vous n’êtes pas comme eux... si ce que vous détestez le plus.. n'est pas en vous ?
 
mon regard se durcit, et la colère me saisit, instinctivement ma main saisi le pommeau de mon épée

- Vous voyez! le carnage gangrène votre cœur noirci, vous ne savez plus répondre que par le combat, je ne vous aime pas Uruthiel, mais vous avez une place ici dans mes plans, et pour une fois soyez plus prompt a la réflexion qu'a la lutte

- Ne me poussez pas a bout !!! que pouvez vous changer a cela l'elfe !

- Vous avez même oublié votre propre race, et sachez que je vous apporte une grande opportunité, ouvrez pour une fois les yeux et pensez à ce que je vous offre, trouvez un sens à vos actes, un sens a vos massacres, vous allez enfin pouvoir vous prouver que vous n’êtes pas un monstre, mais bien que vous les combattez, vous agirez enfin pour une noble cause et trouverez la sérénité, le calme et la paix. Si vous ne le faites pas pour les peuples des terres du milieu, faites le pour vous.

Sans être érudit, je devine aisément la menterie, et elle n'attache certainement que peu d’intérêt à ma personne.

- Vous m'agacez! je vais y réfléchir, prenez patience, car si j'accepte j'aurais moi aussi mes conditions.

Arwen levant la main vers le ciel étoilé, une flèche sifflant a mon oreille droite se planta sur ce pauvre chêne, éclatant son écorce centenaire.

- les termes de notre contrat sont irrécusables, acceptez, et j’écouterais vos conditions, ou alors...

-Je ne prend pas vos menaces au sérieux, vous ne m'effrayez point, je vais être très clair, je sais parfaitement que vous me prenez pour une sanguinaire exaltée, sans foie ni loi, j'en consent, mais si je souscris à votre offre, ce n'est pas par crainte, mais car cela m'amuse, je connais une équipe prête à en découdre avec Sauron lui même s' il le fallait, les jeux de la guerre n'ont aucun secrets pour eux et seront ravis de me suivre, mais sachez que tout ceci à un coût, en cela vous allez devoir y subvenir.

-Parfait, j'en conclus, désormais que votre guilde saura remplir ses objectifs et tiendra parole.

-Ne me provoquez pas plus Arwen! nous n'avons qu'une parole.

-Vous aurez votre or, faites moi changer d'avis sur vous, et menez à bien vos projets, nous devrons nous revoir je vous ferais prévenir.

Elle s’était effacée au loin dans les bois, et je regardais cette flèche, là, devant moi, m'interrogeant, réfléchissant a cette mascarade. Pourquoi voulait elle un rendez vous ici, au cœur de la forêt ?
J'ai l'intime conviction qu'un rendez-vous secret, ne peut le rester réellement.
Et pourquoi moi ? comment connaît elle mon histoire ?




  

_________________

Le combat puis la gloire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La genèse de la guilde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invitation guilde
» Présentation : LGDJ ? oui ! La Guilde Des Joueurs !!!
» [Banniere]Createur de bannieres/rang de guilde.
» [Kermesse] La guilde du dé
» Que pensez vous de ce nom de guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage D'Arwen :: La garde :: Charte-
Sauter vers: